En poursuivant votre navigation sur ce site, vous devez accepter l’utilisation et l'écriture de Cookies sur votre appareil connecté.
Ces Cookies (petits fichiers texte) permettent de suivre votre navigation, actualiser votre panier, vous reconnaitre lors de votre prochaine visite et sécuriser votre connexion.
Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs: http://www.cnil.fr/vos-obligations/sites-web-cookies-et-autres-traceurs/que-dit-la-loi/
J'accepte

Remèdes de grand-mères : maladies respiratoires.

Remèdes de grand-mères : maladies respiratoires.

Remèdes de grand mères : maladies respiratoires

Les maladies respiratoires touchent les voies aériennes, qu’elles soient supérieures ou inférieures. Elles se manifestent par des infections aiguës comme la pneumonie et la bronchite mais aussi par des affections chroniques telles que l’asthme et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Les symptômes de maladies respiratoires les plus fréquents sont notamment : toux, encombrement, inflammation, essoufflement (dyspnée) et sifflement. Ces maladies sont favorisées par le tabagisme, les pollens, certains produits chimiques en suspension et la pollution de l’air dans un contexte climatique particulier.

L’appareil respiratoire fournit l’oxygène au sang et expulse du corps le gaz carbonique. Ces échanges gazeux ont lieu au niveau des poumons, qui peuvent être l’objet de différentes maladies ou infections.

Exemples de maladies respiratoires :

1. Rhinopharyngite

La rhinopharyngite est une maladie aiguë et bénigne, très fréquente chez l’enfant, mais pouvant également toucher l’adulte. Elle se caractérise par l’inflammation des muqueuses du pharynx supérieur. Cette pathologie est souvent provoquée par un virus, provoquant une immunité de courte durée voire inexistante, d’où la fréquence des récidives.

2. Rhinite

La rhinite allergique se caractérise par des éternuements à répétition, le nez qui coule, des chatouillements dans le nez, une irritation des yeux avec larmoiements. Lorsqu’elle est causée par le pollen, on l’appelle rhinite saisonnière ou plus communément rhume des foins. Il existe deux types de rhinite : la rhinite saisonnière en réaction aux pollens et la rhinite persistante due à des allergènes constamment présents dans l’environnement de la personne comme dans les allergies aux acariens, aux poussières et aux squames d’animaux.

3. Bronchite

Une bronchite se caractérise par une inflammation des bronches. Elle peut être causée par un virus, situation la plus fréquente, ou bien par une bactérie ou plus rarement par un champignon. La bronchite est surtout fréquente en automne et en hiver, elle arrive souvent par de petites épidémies.

4. Bronchiolite

Une bronchiolite est une infection aiguë des voies aériennes inférieures d’origine virale, touchant les petites bronches du nourrisson et du jeune enfant, elle se transmet sur un mode épidémique saisonnier. Les symptômes respiratoires sont souvent inquiétants pour les parents, mais cette maladie est le plus souvent bénigne et sa prise en charge est bien codifiée.

5. Broncho-pneumopathie chronique obstructive/BPCO

La BPCO est caractérisée par une diminution non réversible des débits expiratoires. Cette diminution du souffle a pour origine le rétrécissement permanent et progressif des bronches en rapport à un épaississement de leur paroi et une destruction du parenchyme. Ce triste enchainement est dû à l’agression répétée de substances toxiques dont la principale est le tabac.

6. Grippes

La grippe saisonnière est une infection virale aiguë provoquée par un virus grippal. La grippe saisonnière survient chaque année sous forme d’épidémies au cours de l’automne et de l’hiver dans les zones à climat tempéré. Elle est provoquée par un virus grippal, ou souvent par un mélange de plusieurs virus grippaux.

En France, l'épidémie saisonnière :

  • débute généralement vers fin décembre / début janvier,
  • dure en moyenne 10 semaines, avec un pic épidémique mi-janvier,
  • touche chaque année entre 2 et 7 millions de personnes,
  • est responsable d’une surmortalité importante chaque hiver.

La grippe A (H1N1) est une infection humaine par un virus qui résulte de recombinaisons à partir de virus de porc, humain et aviaire. C'est une infection qui se transmet maintenant d'homme à homme et elle a le même mode de transmission que les autres syndromes grippaux.

7. Asthme

L'asthme est une maladie caractérisée par une inflammation plus ou moins importante des voies respiratoires, au niveau des bronches, des petites bronches et des bronchioles. Elle se traduit par une difficulté à respirer, un essoufflement, une respiration sifflante ou une sensation d’oppression dans la poitrine. C’est une dyspnée expiratoire.

L’asthme est une maladie chronique qui se manifeste le plus souvent par des crises entrecoupées de périodes où la respiration est normale. Chez certaines personnes, cependant, l’asthme induit une gêne respiratoire permanente interférant avec les activités quotidiennes, on parle alors d’état de mal asthmatique.

L’asthme est souvent lié à une hypersensibilité anormale des voies aériennes à divers stimuli (des allergènes dans l’air, de la fumée, etc…).

La phytothérapie vs les maladies respiratoires

Rhume, toux, nez bouché, asthme… Le début de l’hiver est propice au retour des affections respiratoires en tout genre. Elles nous affaiblissent et peuvent même nuire aux simples tâches effectuées dans notre quotidien. Il est possible de les atténuer grâce aux plantes médicinales. L’utilisation de plantes thérapeutiques dans les maladies respiratoires ont fait leurs preuves seule ou en complément d’un traitement allopathique grâce aux principes actifs qui agissent dès les premiers troubles respiratoires. Quelles plantes possèdent des vertus thérapeutiques ? Comment les utiliser ? Quelles précautions prendre ?

NUSTYPROTECT

Nos recettes :

Cannelle et miel – Apportent un soutien au système immunitaire affaibli.
Prenez chaque matin une cuillère à soupe de miel tiédi avec ½ cuillère de cannelle en poudre.

Citron pressé – Ce fruit riche en vitamine C est un excellent antiseptique qui renforce les défenses immunitaires.
Dans un verre, versez de l’eau frémissante sur le jus de citron.

Curcuma – Il possède des propriétés antiviral, antimicrobien et antiseptique, il va permettre de limiter l’importance de la grippe.
Dans une tasse, versez de l’eau bouillante sur une cuillerée de poudre de rhizome.

Thym – Riche en phénol, il a des propriétés antiseptiques, antispasmodiques et antivirales.
Dans une tasse versez de l’eau bouillante sur deux cuillères à café de thym séché.
Laissez infuser 5 minutes. Sucrez votre infusion en ajoutant à la tisane le jus d’un demi-citron.
Buvez 3 à 4 fois par jour, cette tisane est efficace pour vous aider à lutter contre la grippe.

Sauge – La tisane de sauge est un traitement traditionnel pour les maux de gorge et la toux.
Portez à ébullition environ 200 ml d’eau, puis ajoutez cette eau bouillante aux feuilles de sauge (1 cuillère à café).

Molène – En tisane la molène aide à mieux respirer, apaise la toux et dégage les voies respiratoires.
Faites bouillir l’eau puis versez-la sur les fleurs et laissez infuser 5 minutes. Utilisez 20 g de fleurs séchées pour 50 cl d’eau. N’oubliez pas de bien filtrer le mélange.

Hysope – Une tisane d’hysope contre les nez qui coulent.
Faites bouillir l’équivalent d’une tasse. Versez l’eau bouillante sur 1 cuillère à café de fleurs séchées et laissez infuser durant 5 minutes environ. Buvez 4 tasses par jour en cas de fièvre, 3 tasses par jour en cas de nez bouché.

Le service client et les conseillers scientifiques du laboratoire NUSTYL sont à votre disposition pour toute explication ou information complémentaire. N’hésitez pas à nous contacter au 01 70 36 45 67 ou par mail info@nustyl.com