Notre service client et nos conseillers scientifiques sont à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 17h00 au 01 70 36 45 67.
France
International FR EN
Laboratoire NUSTYL
Laboratoire NUSTYL
A l'achat de 3 produits, recevez une trousse en cadeau !

C’est en 1929 que les oméga-3 furent découverts par George Burr et sa femme Mildred qui travaillaient à l’université du Minnesota par des expériences réalisés sur des rats. « Ils découvrirent qu’une alimentation dépourvue d’acides gras polyinsaturés ralentit fortement la croissance et provoque une inflammation de la peau avec un assèchement cutané chez les rats. »

L’événement marquant de 1975 est une étude épidémiologique sur les Eskimo du Groenland, qui mit en évidence que ces derniers avaient des taux d’oméga-6 très faibles et des taux d’oméga-3 plus élevés ; et surtout moins de maladies cardiovasculaires que les Européens.

Omegastyl

Les omégas 3 sont des acides gras polyinsaturés définis par la position de la première double liaison à 3 carbones du groupement méthyle. Parmi eux, trois ont une activité significative chez l’homme :

  • L’acide alpha-linoléique ou ALA
  • L’acide éicosapentaénoïque ou EPA
  • L’acide docosahexaénoïque ou DHA

Notre organisme est capable de synthétiser l’EPA et le DHA à partir de l’ALA en raison de la présence d’un composant enzymatique.

On dit souvent que les oméga-3 sont « essentiels » pour une bonne santé. Par ce terme « essentiel », il faut comprendre qu’il est indispensable d’en consommer. D’une part parce qu’ils contribuent à des fonctions importantes et d’autre part parce que l’organisme est incapable de les synthétiser lui-même à partir d’autres nutriments.

Nos besoins en Oméga-3

L’Agence française de sécurité des aliments (Anses) estime que les apports nutritionnels conseillés de l’adulte se situent autour de 2 g par jour d’ALA et autour de 200 mg de DHA.

Apports conseillés en mg par l’Anses

Hommes adultes Femmes adultes Femmes enceintes Femmes allaitantes Sujet âgé
Acide alpha-linolénique – ALA 2 1,6 2 2,2 1,5
L’acide docosahexaénoïque – DHA 0,12 0,10 0,25 0,25 0,10

 Ou les trouve-t-on ?

Il existe des omégas 3 d’origine végétale, d’autres d’origine animale.

Les omégas 3 d’origine végétale, se trouvent dans les aliments suivants : huile de colza, de noix, de soja ou bien entendu dans les margarines qui contiennent des huiles végétales. Ces omégas 3 sont une source idéale pour les personnes adeptes du régime végétarien, végétalien ou vegan.

Pour les sources animales, les omégas 3 sont présents dans le poisson en particulier les poissons gras tels que le maquereau, le hareng, le saumon.

L’alimentation équilibrée doit contenir certes des omégas 3 mais aussi des omégas 6. On les trouvent dans l’huile de tournesol ou de maïs.

La supplémentation en omégas n’est pas nécessaire si votre alimentation est riche, variée et diversifiée, ce qui n’est pas toujours le cas. Et les études* montrent qu’une supplémentation en omégas entraine une diminution des pathologies cardio-vasculaires.

Des compléments alimentaires peuvent assurer votre apport en omégas 3 sous forme de gélules ou de capsules. L’effet bénéfique est obtenu par la consommation journalière de 250 mg d’EPA et de DHA.

De nombreux bienfaits :

  • Plusieurs études ont démontré les bienfaits d’une consommation régulière en oméga 3 sur le système cardiovasculaire
  • Une action sur la crasse sanguine
  • Interviennent dans les processus de coagulation
  • Riches en EPA et DHA, participent à la régulation du métabolisme lipidique et particulièrement les triglycérides
  • Ils interviennent dans les fonctions des neurones et leur métabolisme

 

*Defilippis AP, Sperling LS. Understanding omega-3’s. Am Heart J 2006; 151:564-70.